Album photo Strongbow

 bateau à roues à aubes est un bateau à vapeur à fond plat et à faible tirant d'eau (par opposition au navire océanique à fort tirant) qui utilise une ou plusieurs roues à aubes pour sa propulsion.

Ils sont généralement affectés à la navigation intérieure, sur les grands fleuves, les lacs ou éventuellement le long des côtes et des estuaires

 

 

La roue à aubes est l'une des premières formes de propulsion mécanique pour bateau qui ait existé : en Chine, vers le Xe siècle, la dynastie Song maintenait déjà sa suprématie navale grâce à la rapidité de ses bateaux à roue à aubes.

L'utilisation de l'énergie humaine disparait avec l'invention en 1685, par le physicien français Denis Papin, de la roue à aubes actionnée par vapeur sous pression dans des chaudières alimentées au bois ou au charbon1. Cette forme de propulsion a été depuis presque entièrement remplacée par la propulsion à hélice et d'autres formes de propulsion plus modernes excepté en certains lieux traditionnels, sur quelques lacs (Léman…) et fleuves (Mississippi…). Par le passé, certains bateaux combinèrent voiles et roues à aubes (infra).

Conçu par Claude François Jouffroy d'Abbans, le Pyroscaphe, premier bateau à aubes, navigue sur la Saône en France en 17831,2.

L'ingénieur américain Robert Fulton fut un autre pionnier des navires à roues à vapeur: Durant le Directoire il fit naviguer un bateau expérimental sur la Seine (examiné par les savants Carnot et Prony) , puis retourna en Amérique où il fit construire un vapeur fluvial, le Clermont et un catamaran de guerre à roue à aubes centrale le Demologos.

Le premier en Amérique du Nord emprunte le fleuve Delaware en 1787. Après l'inauguration du réseau fluvial du Mississippi à La Nouvelle-Orléans, des centaines de bateaux y assurent un service régulier de 1830 à 1870. Le premier bateau à roue à naviguer dans les eaux canadiennes fut l’Accommodation